Méfiez-vous, il n’y a pas que de vrais chèques de banque

Comment reconnaître un chèque de banque ?

Tous les chèques de banque, peu importe la banque émettrice, comportent un filigrane de haute qualité comparable à celui figurant sur les billets de banque et sur les pièces d’identité. Le motif est intégré au papier et non pas imprimé sur celui-ci, afin d’éviter les contrefaçons.

Le filigrane est facile à reconnaître à l’œil nu par transparence. Il couvre une très grande partie de la surface du chèque. Il comporte la mention « CHEQUE DE BANQUE », lisible au dos du chèque. Cette mention est bordée en haut et en bas par deux flammes rayées et, de part et d’autre, par deux semeuses dont les parties claires et sombres du dessin de l’une sont inversées par rapport à celles de l’autre.

La protection supplémentaire constituée par le filigrane ne vous dispense pas de procéder aux vérifications habituelles, à savoir :

  • Vérifiez bien que le chèque est émis par une banque existant en France ;
  • Appelez la banque émettrice pour vérifier qu’elle a bien émis ce chèque de banque en lui indiquant le numéro du chèque, le montant et le nom du bénéficiaire (le vôtre). Attention : recherchez vous-même le numéro de téléphone car celui inscrit sur un faux chèque est certainement celui d’un complice.
  • Vous pouvez aussi demander à l’acheteur de vous envoyer en avance son chèque de banque scanné par courrier électronique : faites-le suivre à votre banque pour qu’elle demande un avis de sort à la banque émettrice. Ce document interne entre deux banques permet à l’une de certifier à l’autre que le chèque sera bien réglé.
  • Vérifiez par ailleurs, que la date mentionnée sur le chèque n’est pas antérieure à 1 an et 8 jours, auquel cas, ce dernier serait périmé.
  • Soyez également attentif aux altérations telles que tâches, traces de grattage ou de lavage, écritures différentes…

La prudence s’impose face à la prolifération de chèques falsifiés.